Endroit: Kitsilano, à Vancouver

Numéro de cas : 120-659

Le 11 juin 2014, le voilier Windago a chassé sur l’ancre et s’est échoué sur la plage de Kitsilano, à Vancouver, en Colombie-Britannique. L’événement a causé une fuite d’hydrocarbures susceptible de causer une pollution additionnelle importante étant donné que le voilier avait à son bord plus de 400 litres de diesel, ainsi que diverses huiles de lubrification. Après son intervention, la Garde côtière canadienne a appris en communiquant avec la Ville de Vancouver que le propriétaire avait indiqué ne pas être en mesure de renflouer le voilier ou d’atténuer la menace de pollution additionnelle. Les intervenants de la Garde côtière ont par la suite confirmé cette information auprès du propriétaire lorsqu’ils se sont entretenus directement avec lui au sujet de ses responsabilités et de ses obligations.

La plage de Kitsilano est la plage la plus fréquentée de Vancouver et, compte tenu des risques pour la santé associés au déversement d’hydrocarbures, l’autorité sanitaire de Vancouver a jugé nécessaire de fermer la plage.

Lors de l’intervention initiale, le personnel de la Garde côtière est monté à bord du voilier échoué et a découvert une épaisse couche d’hydrocarbures dans les cales. De l’eau de mer s’infiltrait par un grand trou dans la coque. Le Windago reposait sur des rochers de tailles variées sur la plage et ceux-ci pénétraient dans la coque. Par suite de ces constatations, la Garde côtière a engagé la Western Canada Marine Response Corporation (WCMRC) afin qu’elle déploie un barrage flottant autour du voilier. Parallèlement aux efforts de la WCMRC, le personnel de la Garde côtière a commencé à retirer les hydrocarbures restants à bord du voilier au moyen de pompes d’aspiration et de transfert. La Garde côtière s’est dépêchée à retirer le plus d’hydrocarbures possible avant la marée montante.

Afin de prévenir tout autre dommage dû à la pollution au moment du renversement de la marée, la Garde côtière a retenu les services de la Vancouver Pile and Dredge afin qu’elle retire l’épave du voilier. Plus tard ce soir-là, le bâtiment a été démantelé et retiré en sections. Malheureusement, une quantité importante d’hydrocarbures s’est déversée et a bordé le secteur de la plage à proximité en formant une étroite bande d’environ un mètre par cent mètres. Pour remédier à la pollution de la plage, une petite équipe de la Garde côtière et de la Vancouver Pile and Dredge s’est réunie tôt le matin suivant pour procéder au retrait manuel des déchets d’hydrocarbures.

Le 17 février 2016, l’Administrateur a reçu une demande d’indemnisation de la Garde côtière au nom du ministère des Pêches et des Océans pour des frais et débours de 41 506,93 $ en vertu de la Loi sur la responsabilité en matière maritime.

L’Administrateur a entrepris une enquête et une évaluation de la demande. Le dossier est demeuré ouvert à la fin de l’exercice.