ENDROIT : Beauharnois dans le fleuve Saint-Laurent

Numéro de cas : 120-642

Le 19 septembre 2013, la Garde côtière canadienne (GCC) a informé l’Administrateur d’un événement de pollution possible par les hydrocarbures près de Beauharnois dans le fleuve Saint-Laurent. En 2011, le navire Kathryn Spirit, qui appartient à une entreprise mexicaine, s’est échoué dans le secteur de Beauharnois du lac Saint-Louis. En 2012, un entrepreneur privé a tenté de remorquer le navire pour le dégager du haut-fond, mais en vain. Pendant l’hiver 2012, le navire a subi d’autres dommages et il gîtait considérablement. Dans son rapport, la GCC a indiqué que lorsque le navire s’est échoué, il y avait environ 100 tonnes de combustible de soute à son bord, ce qui pourrait constituer une menace de pollution dans le lac Saint-Louis. La Sécurité maritime de Transports Canada a communiqué avec le propriétaire du navire et a informé la GCC qu’à la mi-septembre 2013, seulement 30 tonnes d’hydrocarbures avaient été pompées du navire échoué. Le navire demeure à proximité des écluses du lac Saint-Louis et dépérit. La Ville de Beauharnois exprime son inquiétude quant à l’événement depuis quelques années et cherche à faire intervenir les autorités.

Le 1er février 2016, les Relations avec les médias de Pêches et Océans Canada ont indiqué qu’un groupe de travail collaboratif a été établi afin d’examiner les options concernant une solution permanente et sécuritaire pour le Kathryn Spirit. Le Groupe de travail est composé de représentants de la Garde côtière canadienne, de Transports Canada, d’Environnement Canada et de la province de Québec. Les Relations avec les médias ajoutent que pour conserver un milieu marin sécuritaire, le bâtiment déserté continuera d’être surveillé par Transports Canada jusqu’à ce que la situation soit définitivement réglée. Dans l’intervalle, le dossier du rapport demeure ouvert.