Ocean Eagle (2016)

LIEU : Détroit de Johnstone, île de Vancouver (Colombie-Britannique)

Numéro de cas : 120-745-C1

Incident
Le 15 mars 2016, la Garde côtière canadienne (GCC) a été avisée que l’Ocean Eagle, un remorqueur de 102 pieds et de 337 TJG battant pavillon américain, qui tirait le ZB 335, un chaland de 335 pieds battant pavillon américain, s’était échoué à la pointe Rock (pointe Chatham), dans le détroit de Johnstone, sur la côte nord-est de l’île de Vancouver.

Le détroit de Johnstone et le passage Discovery font partie du passage de l’Intérieur, qui s’étend du sud-est de l’Alaska, en passant par la Colombie-Britannique, jusqu’à l’État de Washington. Cette voie de navigation est très fréquentée par des navires de croisière, des navires de charge côtiers, des navires de pêche et des remorqueurs tirant des chalands. La marée, d’une amplitude moyenne de huit pieds, et le courant marin, d’une vitesse moyenne d’un noeud, ont créé un écosystème marin très diversifié qui soutient l’écotourisme local (observation de baleines) ainsi que l’industrie de la pêche et l’industrie forestière.

Après avoir appris que le ZB 335 avait à son bord 80 000 gallons de carburant diesel et une quantité inconnue de matières dangereuses, même si aucun déversement n’avait été signalé, la GCC est intervenue immédiatement en réponse à l’incident et elle a engagé la West Coast Marine Response Corporation (WCMRC) pour aider à prévenir la pollution. Après que l’équipage ait terminé l’évaluation des dommages causés au chaland et au remorqueur, les deux navires se sont rendus dans la baie de Menzies pour y trouver refuge, sous l’escorte de la GCC et d’un remorqueur d’assistance, où ils se sont ancrés le 15 mars.

Tard dans la journée du 17 mars, Transports Canada et la Garde côtière des États-Unis ont autorisé le remorqueur à quitter la baie de Menzies pour se rendre à un chantier naval situé à Seattle, dans l’État de Washington.

À la suite de réparations temporaires, le chaland a été autorisé à quitter la baie de Menzies. Le 31 mars, il a été remorqué de la baie de Menzies à Ketchikan, en Alaska.

Mesures prises par l’Administrateur
Dès qu’il a reçu la demande d’indemnisation, l’Administrateur a chargé un conseiller juridique de communiquer avec les assureurs du remorqueur et du chaland pour demander une garantie en vertu de l’article 102 de la Loi sur la responsabilité en matière maritime. Au 31 mars 2018, cette garantie n’avait pas encore été obtenue.

Demande d’indemnisation
Le 13 mars 2018, la GCC, au nom du ministère des Pêches et des Océans (MPO/GCC), a présenté à l’Administrateur une demande d’indemnisation pour les frais engagés au montant de 156 632,65 $, en vertu de la Loi sur la responsabilité en matière maritime.

Évaluation et offre
Au 31 mars 2018, la demande d’indemnisation était en cours d’évaluation et aucune offre n’avait encore été faite.

Situation
Le dossier demeure ouvert.